ArticlesGuinée

Troisième mandat: Alpha Condé perd un allié de taille en France

2 Mins read

PARIS-Alors qu’il sera investi le 15 décembre prochain pour un nouveau mandat de six ans, le dirigeant Guinéen vient de perdre un allié de taille dans l’Hexagone. Le Parti socialiste (PS) français ne veut plus collaborer avec Alpha Condé, réélu pour troisième mandat controversé en Guinée. Le PS reproche au dirigeant guinéen d’avoir violer les principes démocratiques en plongeant la Guinée dans une crise sociopolitique ayant entraîné une dizaine de morts.

Les dizaines de personnes tuées dans des violences post-électorales se sont ajoutées au décompte macabre des centaines de morts et de blessés depuis le début de la contestation contre un 3e mandat du président Alpha Condé il y a près de vingt mois.  Peu après la création du Front National pour la Défense de la Constitution, au printemps 2019, ses représentants (…) avaient rencontré au siège du Parti socialiste mon collaborateur en charge des questions internationales afin de nous alerter sur la situation de tensions extrêmes en Guinée alors que les intentions du président guinéen n’étaient pas encore clarifiées”, précise le secrétaire général du PS, en réponse à un courrier d’alerte adressé par des “Citoyens guinéens de la diaspora de France”, 10 jours après la présidentielle du 18 octobre 2020.

Dans ce courrier consulté par Africaguinee.com, Olivier Faure rappelle avoir écrit, il y a un an de cela, par rapport à la crise en Guinée. Une crise qui était “susceptible de rompre définitivement la relation distendue déjà depuis des années” entre le Rpg Arc-en-ciel et le PS “bien qu’ils soient membres de l’internationale socialiste”.

Je considère donc que l’absence de réponse à mon courrier constitue une rupture de cette relation. Ainsi, ce que je regrette profondément, c’est que l’accession au pouvoir par les urnes de M. Alpha Condé il ya dix ans n’a pas apporté la promesse de la consolidation de la démocratie. D’autre part, ce que vous m’indiquez sur le caractère communautaire de la campagne électorale constitue même une trahison de l’engagement pour un pays moins polarisé et une démocratie réelle et apaisée”, a mentionné M. Faure. 

Il indique aussi que l’incarcération des opposants politique inquiète également le PS. “L’incarcération de plusieurs figures majeures de l’opposition est une autre source d’inquiétude”, écrit le PS qui fait part de  ses  “vives préoccupations sur l’impasse actuelle”. 

Olivier Faure rassure de son engagement  d’œuvrer pour qu’il y ait “un débat parlementaire afin d’inviter la France à être plus active pour resoudre la crise”.

(africaguinee)

Related posts
ArticlesInternational

Drogue – Captagon : après le Moyen-Orient, l’Afrique ?

5 Mins read
Produit principalement en Syrie et au Liban, le captagon est devenu ces dernières années l’une des drogues les plus répandues dans les…
ArticlesInternationalNews

Rwanda : la connectivité en Afrique au centre des préoccupations

3 Mins read
Depuis le 6 juin, le Rwanda accueille la Conférence mondiale de développement des télécommunications (CMDT) de l’Union internationale des télécommunications (UIT). L’occasion…
ArticlesInternational

Finance verte : interview avec Jules Samain, Directeur Régional Afrique du fonds GuarantCo

8 Mins read
Directeur régional avec une expérience démontrée de travail dans le secteur bancaire, Jules Samain est le directeur régional Afrique du fonds GuarantCo….
Power your team with InHype

Add some text to explain benefits of subscripton on your services.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *