ArticlesInternationalNewsPolitics

« En Afrique, l’indépendance de la presse est limitée dans une myriade d’États »

2 Mins read

Entretien

Dans son dernier rapport publié le 3 mai, Reporters sans frontières (RSF) note la forte dégradation de la liberté de la presse dans plusieurs pays d’Afrique. Arnaud Forger, responsable du bureau Afrique de l’association, détaille les difficultés auxquelles fait face la presse sur le continent.

La liberté de la presse est toujours aussi fragile dans le monde, et notamment en Afrique. Comment l’expliquez-vous ?

Arnaud Forger : On constate dans notre dernier classement de la liberté de la presse qu’il n’y a jamais eu aussi peu de pays où la situation est jugée « très bonne » ou « très favorable ». À l’inverse, il n’y a jamais eu autant de pays où la situation était « très critique ». Dans cette catégorie, on est passé de 16 à 28 pays (sur 180), ce qui témoigne d’une nette dégradation de la situation de la presse au niveau mondial. La liberté de la presse est un combat de longue haleine. Ce sont des acquis qui mettent parfois des années ou des décennies à être engrangés.

Quelle est la situation de la liberté de la presse en Afrique ?

A. F. : Elle est extrêmement contrastée, contrairement à d’autres régions, tel le Moyen-Orient. Si on prend les deux bouts du classement, deux pays ont intégré cette année le top 20 des pays qui respectent le mieux la liberté de la presse : les Seychelles et la Namibie. C’est une première depuis que le classement de Reporters sans frontières a été lancé en 2002. On ne note pas d’entraves sérieuses et répétées à la liberté de la presse, et les journalistes – y compris d’investigation – peuvent faire leur travail sans craindre de sérieuses représailles dans ces deux États. Le pluralisme y est relativement développé. À l’autre bout du classement figurent deux pays de la Corne de l’Afrique : Djibouti et l’Érythrée. La liberté de la presse y est inexistante.

Plus généralement, une myriade d’États sont confrontés sur ce continent à des problèmes récurrents : arrestations de journalistes, une presse qui manque d’indépendance… Au Mali, en quelques mois, France Médias monde a été suspendu, un journaliste français a été expulsé et les sources ont peur de parler. C’est une dégradation soudaine et brutale. En Éthiopie, après le vent de liberté qui a soufflé en 2018-2019, les choses se sont considérablement dégradées à partir de la guerre civile, avec des arrestations et des expulsions de journalistes.

A. F. : C’est un petit pays, où les médias manquent cruellement d’indépendance. La Malawi Broadcasting Corporation (la radio publique) est encore sous la tutelle des autorités. D’autres sont directement possédés par des hommes politiques, ce qui affecte leur indépendance. Les cas d’agressions de journalistes en marge des manifestations ou même d’arrestations y sont fréquents. Toutefois, le cadre législatif protège le travail des journalistes un peu plus que par le passé. Une autorité de régulation a été créée. Et récemment, la justice a rejeté les demandes de censure émanant d’hommes d’affaires concernant deux articles de presse. Une décision qui mérite d’être saluée. Mais il reste beaucoup à faire.

La Croix

Related posts
ArticlesInternational

Drogue – Captagon : après le Moyen-Orient, l’Afrique ?

5 Mins read
Produit principalement en Syrie et au Liban, le captagon est devenu ces dernières années l’une des drogues les plus répandues dans les…
ArticlesInternationalNews

Rwanda : la connectivité en Afrique au centre des préoccupations

3 Mins read
Depuis le 6 juin, le Rwanda accueille la Conférence mondiale de développement des télécommunications (CMDT) de l’Union internationale des télécommunications (UIT). L’occasion…
ArticlesInternational

Finance verte : interview avec Jules Samain, Directeur Régional Afrique du fonds GuarantCo

8 Mins read
Directeur régional avec une expérience démontrée de travail dans le secteur bancaire, Jules Samain est le directeur régional Afrique du fonds GuarantCo….
Power your team with InHype

Add some text to explain benefits of subscripton on your services.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *